Éditorial

SUD volumes critiques n°2 Éditorial

« Je découvre « SUD volumes critiques » avec bonheur. Un espace d’échanges, d’expériences partagées, de sensibilité. L’architecture est une discipline, c’est avant tout une expression sensible offerte aux usagers qui ignorent tout du travail de l’architecte pour simplement profiter de la qualité des espaces à vivre.

Ce deuxième numéro de la revue a pour vocation, une fois encore de faire partager le plus largement possible la richesse des activités de l’ENSA de Marseille : les travaux menés dans ses trois laboratoires de recherche, ses enseignements, et exprimer combien ses activités s’ancrent dans le territoire méditerranéen.

Cet ancrage est fondamental à deux titres : d’une part l’ENSA•M a pour vocation de former de futurs professionnels capables de s’emparer des problématiques d’un territoire et de ses habitants ; la richesse et la complexité du territoire méditerranéen, entre montagne et littoral, ruralité et espace métropolitain, réutilisation du patrimoine et création architecturale, est un formidable espace d’apprentissage. D’autre part ce territoire et ses acteurs locaux doivent pouvoir bénéficier de la richesse des réflexions qui se construisent au sein des laboratoires, des ateliers de projets, des workshops et des enseignements en général.

Si les travaux pédagogiques et de recherche n’ont pas vocation à répondre littéralement à une commande, la production au sein de l’établissement est une richesse et un réservoir de questionnements et de propositions qui méritent d’être très largement partagés hors les murs de l’école. Encadrés par leurs enseignants, les étudiants ont cette capacité à faire un pas de côté pour simplement reformuler une question et apporter des réponses inédites, intelligentes et novatrices !

Le mois de février a démarré avec le workshop de deux semaines proposé aux étudiants en master, sous la direction de Julien Monfort architecte et enseignant, entouré d’une équipe internationale d’encadrants architectes d’une grande diversité ! Ce workshop a aussi été mon entrée en matière en tant que nouvelle directrice de l’ENSA•M, pour mon plus grand plaisir ! Le territoire offert à la réflexion des étudiants est celui du Parc National des Calanques, sur la commune de Cassis : territoire ô combien spectaculaire mais aussi caractéristique des conflits d’usage graves qui entravent la vie des habitants comme des touristes. Ce « lieu-frontière » entre des millions d’habitants et de touristes qui affluent et un site Classé, espace naturel fragile et réserve de biodiversité sensible demande à être mieux partagé mais aussi mieux protégé. Le regard aiguisé et les propositions des étudiants dans le cadre de ce workshop, peuvent nourrir leur propre apprentissage autant que la réflexion des acteurs publics de la ville, de la métropole, du Parc National, des services de l’État…

Ce numéro 2 de « SUD volumes critiques » revient sur un ensemble de workshops, qui constituent une part de l’identité de cette école. De fait, comment dans ce numéro ne pas évoquer le projet d’IMVT qui porte l’ambition de créer un pôle d’expertise interdisciplinaire, travaillant sur et pour le territoire méditerranéen. Ces workshops et expériences témoignent de cette volonté de l’école et de ses communautés enseignantes et étudiantes de nouer les liens propices à la complémentarité des regards professionnels.

Ils sont la préfiguration même de ce que veut porter visiblement l’IMVT sur le plan pédagogique mais également sur le plan politique : un lieu de recherche, d’enseignement mais aussi d’expertise au bénéfice d’un territoire et de ses acteurs.

 

Bonne lecture, au fil de ces expériences multiples ! »

 

Par Hélène Corset Maillard
Mots-clés :

Share Post :

More Posts